Objectifs et axes de recherche

Le projet CAMPUS AAR prend place dans le cadre des digital humanities. Il est consacré à la problématique aujourd’hui centrale de la constitution et exploitation des patrimoines scientifiques des sciences humaines et sociales (SHS) sous forme d’archives audiovisuelles (AV) numériques. En adoptant une approche résolument cognitive et sémiotique (popularisée sous l’expression « linguistic turn ») des archives AV, le projet Campus AAR donne la priorité à l’analyse des spécificités structurales (thématiques, narratives, discursives, pragmatiques, plan visuel et sonore, …) propres à tout média AV. L’hypothèse de base est que cette approche peut satisfaire les multiples attentes de tout acteur (enseignant, chercheur, étudiant, doctorant, expert professionnel, …) qui souhaite intervenir activement sur un média audiovisuel pour le transformer en une ressource intellectuelle à proprement parler, i.e. en une ressource appropriée à des contextes d’usage spécifiques : enseignement, recherche, valorisation d’un patrimoine scientifique.

L’objectif principal du projet Campus AAR est de mettre au point une infrastructure logicielle déployable et un ensemble de ressources terminologiques permettant à un détenteur d’archives d’uploader, d’analyser, d’exposer, de republier, de rechercher et de rendre interopérables des ressources audiovisuelles selon une approche « savante » pour un public de chercheurs, enseignants et étudiants ; ces acteurs étant fortement incités à contribuer eux mêmes de façon collaborative au processus de constitution, d’analyse et de republication de corpus audiovisuels.

En référence à ce cadre général, les partenaires du consortium du projet Campus AAR se proposent de coordonner pendant 30 mois leurs efforts de recherche et de développement autour des 5 axes majeurs suivants :

Axe 1 : Réalisation d’un démonstrateur d’une plateforme logicielle (appelée Studio Campus AAR) offrant la possibilité aux acteurs (individuels ou collectifs) du monde des SHS de réaliser et de gérer d’une manière autonome leurs archives personnelles de ressources AV.

Axe 2 : Mise à la disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR, des ressources conceptuelles et cognitives communes, prêtes à l’emploi pour un projet d’archive personnelle :
2.1) ontologie de base (= générique) pour les SHS, thesaurus commun et modèles de base de description/indexation de ressources AV ;
2.2) interface de travail composée de « formulaires » interactifs personnalisables pour la constitution, description et (re-)publication de corpus AV ;
2.3) possibilité d’utiliser des standards communs tels que OAI, DC ou LOM, de langages et de thesaurus usuels afin d’améliorer l’utilisabilité d’une archive en s’appuyant sur l’interopérabilité des systèmes d’organisation des connaissances.

Axe 3 : Mise à disposition à tout utilisateur de la plateforme Studio Campus AAR d’une riche bibliothèque de templates pour la publication (automatique et/ou « auteur ») de corpus audiovisuels : templates de portails AV personnalisés ; templates de publications (semi-automatiques) de vidéo-dossiers ; templates pour différents genres d’accès aux corpus AV.

Axe 4 : Mise en place du portail Campus AAR  qui offrira:
4.1) un accès central aux pilotes du projet;
4.2) à tous les autres portails de la même technologie et une recherche transversale simplifiée basé sur un niveau de catalogage commun intégrant le standard OAI ;
4.3) un accès pérenne aux applications du Studio Campus AAR et les ressources partageables pour tout utilisateur identifié et habilité.

Axe 5 : Travail d’expérimentation en étroite concertation avec les acteurs impliqués dans les digital humanities en France :
5.1) les grands programmes institutionnels français : côté enseignement supérieur, les UNT dont l’UOH, le Cerimes et Canal-U ; côté recherche, le CCSD du CNRS et les archives ouvertes de la recherche (MédiHal, Hal-Vidéo) et le TGE HumaNum ; …) ;
5.2) les acteurs individuels (enseignants, chercheurs, doctorants, …) et acteurs collectifs (laboratoires de recherche, …) engagés dans des projets d’archives AV en SHS.